Navigation | Technique de dessin

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Recherchez aussi :

Liens

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Catégories

  • Pas de catégorie

Technique de dessin

Cette page est dédié aux amateurs de dessin au graphite. Il y est expliqué différentes techniques parmi tant d’autres qui pourront, je l’espère, vous aider dans votre apprentissage.

Les dessins au graphite réalisés d’après un modèle ne signifie pas qu’ils doivent être identiques à celui-ci, chacun possède sa manière de traiter un sujet et une sensibilité différente des autres. D’ailleurs beaucoup de grands artistes ne reproduisent pas tel quel les sujets qu’ils traitent.

 

Partir avec de bonnes bases.

Il est important, avant de commencer à dessiner, de comprendre certaines bases qui pourront vous aider dans l’apprentissage du dessin au graphite.

Une fois que vous maîtrisez ces techniques, il ne vous restera plus qu’à  » dessiner « ,  » dessiner  » et  » dessiner « .

 

Les bases de la composition.

La composition traite de la manière de disposer le sujet dans le cadre de l’image. Le meilleur moyen d’en apprendre les bases consiste à observer des oeuvres existantes.

 

Dans un premier temps, il vous faut déterminer la partie qui vous semble la plus importante. Quand vous regarderez le dessin au graphite vous vous rendrez compte que votre oeil est attiré par celle-ci, ce peut être un chemin, un détail, une ligne ou une autre.

 

Chaque type de ligne crée une atmosphère différente. Les cercles poussent l’oeil à se déplacer autour du dessin au graphite, les lignes brisées et les diagonales créent une impression d’énergie tandis qu’une ligne horizontale évoque, la plupart du temps, une ambiance paisible et calme.

 

La perspective.

 

La perspective à un point de fuite :

Pour reproduire un environnement en 3 dimension, il nous faut savoir que :

1° – Plus les objets s’éloignent, plus ils semblent rapetisser.

2° – Les parallèles semblent converger l’une vers l’autre au fur et à mesure qu’elles s’éloignent de l’observateur et se rejoignent au point de fuite.

3° – La forme et les angles d’un objet varient par rapport à la position de l’observateur.

Le point de fuite est un point fixe que l’on choisit sur la ligne d’horizon. Pour des objets qui sont de même taille et placés à égale distance les uns des autre, et bien au fur et à mesure qu’ils s’éloignent de l’observateur pour se rapprocher du point de fuite ils nous semblent qu’ils deviennent plus petits et qu’ils se rapprochent.

 

La perspective à deux points de fuite :

Il est rare de voir un objet exactement de face mais plutôt de le voir sous différents angles. Prenons un cube par exemple, de face il nous apparaît comme un carré mais si nous le regardons sous un autre angle sa forme change radicalement. Si les deux faces d’un objet sont visibles nous devrons utiliser un système de perspective à deux points de fuite.

Chaque côté à son point de fuite, ce qui va déterminer l’emplacement des différents éléments de la composition. Pour trouver le milieu des faces, il nous faut tracer les diagonales et la perpendiculaire qui passe par l’intersection de ces diagonales est le milieu de la face.

 

Dessin graphiteL’utilisation de la lumière.

La lumière nous permet non seulement de voir les objets mais surtout d’éclaircir et de préciser les objets dessinés au graphite. Il est important d’exploiter la lumière et aussi les ombres qui nous permettent de donner du volume aux objets.

 

La lumière prend des directions différentes suivant le moment de la journée et le temps à l’extérieur. Avant de commencer un dessin au graphite, il nous faudra choisir de quel côté nous allons placer les effets lumineux.

 

La mise en valeur.

La mise en valeur donne à un dessin au graphite un aspect de volume. Il nous suffira d’ombrer de manière adéquate les différents éléments de la composition. Il existe, pour cela, différentes techniques que nous allons aborder en plusieurs exemples.

 

L’ ombre classique:

Cela consiste a dessiner au graphite des traits parallèles inclinés d’environs 45° et de jouer sur l’espacement de ces traits. Plus ils sont rapprochés, plus l’ombre est dense. On peut donc varier la densité des ombres en rapprochant ou en éloignant ces lignes.

 

Les contre-hachurés:

Cette technique est semblable à la technique de  » l’ombre classique « . Mais ici, il nous faut croiser les traits. Il est également important de varier leur l’inclinaison pour donner plus d’énergie au dessin au graphite.

 

Les hachurés:

Ce sont de petits traits droits ou incurvés pour donner du volume. Dans ce cas nous n’allons pas ombrer la partie tout entière mais seulement une partie. Ce type de trait suit généralement les axes verticaux et horizontaux des segments à ombrer.

 

Le crayon tendre:

Nous pouvons, avec ce crayon, passer de traits très légers à des traits plus prononcés. En variant la pression du crayon sur le papier nous pouvons réaliser les différents tons nécessaires au dessin au graphite.

Vous trouverez sur mon blog, un tutorial de dessin au graphite vous expliquant, pas à pas, comment je procède.

Si vous souhaitez me commander un dessin au graphite, ou me poser des questions, n’hésitez-pas à me contacter.

Benoît.

 

Technique de dessin dans Présentation votesmo_0033FF

Merci de voter pour mon site

 

Par Benoît le 10 avril, 2008 dans

  1. c’est encore moi !
    dessin au graphite
    le mot « graphite » : c’est le fait d’utiliser un crayon ?
    que signifie-t-il au juste ?
    Merci pour cette précision
    Babeth

    Réponse : Pour répondre à votre question, j’ai créer une page qui se nomme «  Graphite – Définition « . J’espère avoir pu vous  » éclairer » et merci à vous.

    Commentaire by Babeth — 18 juin, 2009 @ 13:21

Laisser un commentaire

reborn nurserie enchantée d... |
peintre à decouvrir |
feminine2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fans de Mangas à marseille
| Miaj fotoj pri nudeco
| Raconte moi une Poupée